Archives pour la catégorie Du goudron et des plumes

Des humeurs négatives sur comment on traite le surréalisme

André Breton tortionnaire !

Le site de l’Association des Amis de Benjamin Péret (AABP) a publié cet article de Dominique Rabourdin :

Devant toutes les attaques dont André Breton n’a jamais cessé d’être l’objet depuis des dizaines et des dizaines d’années, la tentation est grande de se dire qu’on n’en a rien à f… Mais trop c’est trop. On ne peut pas rester sans réagir quand dans l’éditorial signé Eddie Breuil du numéro de La Nouvelle Quinzaine littéraire qui « célèbre » le cinquantenaire de la mort de Breton il est écrit : « Pour beaucoup, il reste l’homme des exclusions (Leiris, Masson, Artaud, etc.), un tortionnaire. »

Quelle mouche a piqué Eddie Breuil ?