Une géopolitique de Phases à Saint-Cirq Lapopie (exposants)

Exposition internationaliste, 2 juillet – 28 août 2022

Cette exposition est organisée par Richard Walter avec la collaboration des rédacteurs de la revue Infosurr et de l’association La Rose impossible, le soutien et les prêts de différents collectionneurs et de la galerie Les Yeux fertiles à Paris. Une publication aux éditions du Grand Tanamoir accompagnera l’exposition.

On célèbre actuellement le surréalisme au-delà des frontières (Surrealism Beyond Borders : une grande exposition sur ce thème a eu lieu à New York au Metropolitan Museum et est en ce moment à la Tate Modern de Londres). Cet internationalisme – ou cette volonté de montrer ce qui se fait ailleurs – est bien connu à Saint-Cirq Lapopie. Après avoir exploré les multiples facettes, parallèles, du mouvement Phases au printemps 2021, nous avons choisi de consacrer notre exposition estivale à l’aspect international de ce même mouvement.

Le mouvement Phases a été fondé en 1953 par Édouard Jaguer et ses amis avec pour vocation de ne pas s’en tenir aux manifestations ou activités parisiennes. Dès le départ, il entend rendre compte de toutes les tendances d’avant-garde revendiquant le surréalisme ou l’abstraction comme points de départ. Une exposition Phases – et donc un catalogue ou un numéro de la revue – rassemble, comme par définition, des moyens d’expression diversifiés (peinture, sculpture, photographie, collage, poème) issus de lieux géographiques différents.

Pour rendre compte de cette vocation internationaliste de Phases, nous avons choisi de consacrer chaque salle à une zone géographique où des groupes Phases se sont activés et où Jaguer avait des rapports étroits avec des artistes. Nous ne pourrons pas tout montrer de ce que fut l’internationale Phases. Il manquera forcément des artistes mais nous partons déjà sur un premier tour d’horizon internationaliste : Belgique, Portugal, Italie, Pologne, USA, Royaume-Uni, Amérique du Sud, République tchèque…

Seront exposées des œuvres (peintures, lithographies, sérigraphies, gravures) de

Konrad Klapheck (Allemagne), Jacques Lacomblez, Jacques Zimmernann, Lucques Trigaut, Marie Carlier (Belgique), Conroy Maddox, John Welson, Philip West (Royaume-Uni), Artur Cruzeiro-Seixas (Portugal), Cesare Peverelli, Guido Biasi, Fabio de Sanctis (Italie), Max Walter Svanberg (Suède), Hans Meyer-Petersen (Suède)

Jacques Hérold, Perahim (Roumanie), Tadeusz Brozowski, Jerzy Tchorzewski, Antoni Zydron (Pologne), Karol Baron, Iaroslav Serpan (Tchécoslovaquie)

Rikki Ducornet, Franklin Rosemont, Penelope Rosemont (USA), Eugenio F. Granell (Espagne/USA), Ladislav Guderna (Canada), Carlos Revilla (Mexique), Ludwig Zeller (Chili), Gerardo Chávez (Pérou), Juan Carlos Langlois (Argentine).

Ainsi que des revues, des affiches d’exposition de Phases entre 1953 et 2007.

Pour mieux comprendre de la géopolitique de Phases, vous pouvez consulter une présentation plus complète de l’exposition.