Roman Erben

Ses oeuvres n’ont jamais abandonné cette pulsion dont Petr Kral disait qu’elle sert « de décharge aux visions accumulées et déversées sur la toile avec autant de fureur que l’oeil en a d’abord mis à les engloutir ». Et il est vrai qu’elles sont toute une brocante de rêves impossibles car monstrueux. On dirait que dans ses dessins les créatures de Tanguy se sont précipitées les unes contre les autres en se désintégrant et en s’interpénétrant.

Continuer la lecture de Roman Erben

Publication du n° 157 d’Infosurr

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le numéro 157 d’Infosurr est paru, le cinquième de cette année ! Le numéro est envoyé aux abonnés par courrier postal…

Le numéro 157 sur 12 page fête le retour en nombre des expositions qui nous font présentent de beaux itinéraires ou des thèmes importants. A Prague, on a pu voir les oeuvres de Roman Erben où « les créatures de Tanguy se sont précipitées les unes contre les autres en se désintégrant et en s’interpénétrant » – un autre aspect de son oeuvre est en couverture.

Continuer la lecture de Publication du n° 157 d’Infosurr

Agustín Cardenas – Mon ombre après minuit

En 1975, André Pieyre de Mandiargues saluait Cárdenas comme « le sculpteur surréaliste par excellence ». L’exposition présentée à la Maison de l’Amérique latine, Cárdenas. Mon ombre après minuit, confirmait qu’il est aussi un des grands dessinateurs surréalistes, tant sa main, guidée par l’automatisme et la rêverie, semble obéir aux suggestions des lignes qu’elle invente, opérant à tout coup au profit du désir et confiant à ses formes allusives la tâche d’en multiplier les possibles. […]

Extrait de l’article de Gérard Durozoi paru dans le n° 156 d’Infosurr.

Agustín Cárdenas, Mon ombre après minuit, 9 juin – 6 août 2021, Paris, Maison de l’Amérique latine.

Création des Cahiers Breton

Sur le site des éditions Les Cahiers, sont annoncés :

Cahiers André Breton n°1

« Tant va la croyance à la vie… »

Historiques, esthétiques, politiques, sémiotiques, psychanalytiques, philosophiques… Le surréalisme a suscité une telle somme d’analyses et d’approches de toutes sortes qu’il se pourrait bien qu’au bout du compte, les arbres en cachent parfois la forêt, et que pareille prolifération aboutisse à occulter les œuvres, spécialement celle d’André Breton.

Continuer la lecture de Création des Cahiers Breton

Hommage à Nanos Valatoris

[…] Valaoritis choisit de nouveau l’exil lors de l’arrivée au pouvoir des colonels en avril 1967. […] En 1967, City Lights, la maison d’édition de Lawrence Ferlinghetti, publie ses poèmes et un de prose, My Afterlife Guaranteed [Mon certificat d’éternité], oeuvre importante, traduite en français en 2001 et que Jacques Lacarrière présenta en ces termes :

Continuer la lecture de Hommage à Nanos Valatoris

Jean-Claude Silberman, Passerelle d’oiseaux

[…] Faut-il ajouter que Passerelle d’oiseaux rend euphorique et que son lecteur éprouve un plaisir le faisant complice d’un auteur qui considère sans forfanterie que « décidément [il] plai[t] à la vie » ? Ceux qui connaissent déjà la poésie de Silbermann trouveront dans ce recueil la confirmation et un enrichissement ce qu’ils pressentaient.

Continuer la lecture de Jean-Claude Silberman, Passerelle d’oiseaux