Ça ira – plus ?

On n’a plus de nouvelles de la fondation Ça ira et de son bulletin depuis le n° 40-41 d’octobre 2010.
Il était pourtant précieux pour décrypter le climat des avant-gardes en Belgique des années 20 à 50. Ainsi dans ce dernier (?) numéro lu avec retard, deux dossiers intéressants sur la correspondance entre un abstrait belge, Jules Schmalzigaug, et un futuriste italien, Umberto Boccioni, et sur une figure méconnue de l’avant-garde
belge, Marthe Donas. (Richard Walter)
Ça ira, n° 40-41, Bruxelles (Belgique), octobre 2010.

Actualités du surréalisme et de ses alentours