Archives de catégorie : Les acteurs

Notices sur les surréalistes, proches, critiques, recensés dans Infosurr

Simone Debout

Simone Debout (née Devouassoux) reste à jamais associée à la redécouverte de l’oeuvre de Charles Fourier après la guerre et à l’édition ou la réédition de textes importants du « rêveur sublime ».
Née en 1919, elle entre en 1938 aux Jeunesses communistes. L’année suivante, à l’annonce du pacte germano-soviétique, elle rompt son engagement. Elle réintègre néanmoins l’organisation en automne 1941. Devenue en 1942 professeur de philosophie au lycée Stendhal à Grenoble, elle rencontre Ludwig Oleszkiewicz (d’une famille juive polonaise immigrée en Suisse et qui a choisi pour pseudonyme Debout) qui collabore au journal clandestin du Front National et du Mouvement de Libération Nationale Les Allobroges.

Continuer la lecture de Simone Debout

Artur Cruzeiro Seixas

Né le 3 décembre 1920 dans la banlieue de Lisbonne, Artur Manuel do Cruzeiro Seixas est décédé, à peine un mois avant son centenaire, le 8 novembre de 2020, dans un hôpital à Lisbonne. Il eut une vie pleine d’aventures et de grands amours.

[…] Pour sa part, Jaguer, qui l’a connu à Lisbonne en 1973 lors d’une exposition du mouvement Phases, voyait en lui « un des plus déconcertants dessinateurs actuels » et Guy Girard, à son tour, nous a rappelé peu après sa mort le « grand rêveur diurne des grands plages imaginaires » qu’il était. Artur Manuel do Cruzeiro Seixas, qui avait envers ses amis des remarquables gestes d’amitiés – il se vantait d’avoir donné beaucoup plus de dessins que de les avoir vendus –, n’est plus. Son oeuvre, elle, est toujours présente et poursuivra sans écueils le chemin de la reconnaissance.

Extrait de l’article d’António Cândido Franco, paru dans Infosurr n° 153.

Artur Cruzeiro Seixas fut un des premiers abonnées à notre bulletin.

Iván Tovar

Les peintres qui ont porté haut les couleurs de l’amour et de la poésie représentent, au fil du temps, une lignée de créateurs spécifiques qui a connu son apogée avec le surgissement du mouvement de pensée le plus émancipateur du 20e siècle qu’est le surréalisme, constamment confronté aux idéologies totalitaires et liberticides. Ranimer la flamme du désir, ce grand inconnu, dont le mystère reste intact au coeur de la jouissance, ne serait-ce pas, pour Iván Tovar, la grande affaire ?

Continuer la lecture de Iván Tovar

Paul Hammond

Le surréalisme anglais vient de perdre l’un des plus brillants de ses membres. Né à Derby en 1947, Paul Hammond, peintre, essayiste et traducteur, est décédé à Barcelone où il s’était installé en 1992 avec sa deuxième épouse Ana Forcada, suisse et catalane. Après avoir fréquenté le Derby College of Art, il s’était inscrit au Leeds College of Art où l’un de ses enseignants était Patrick Hughes (cf. Infosurr, n° 122), futur surréaliste anglais, et l’un de ses meilleurs amis Glen Baxter, avec qui il avait formé un groupe de « subversifs ».

Continuer la lecture de Paul Hammond

Jacques Lacomblez sur Paul Joostens

Suite au billet de Ben Durant sur Paul Joostens publié sur notre site, voici un entretien inédit avec  Jacques Lacomblez par Ben Durant à propos de Paul Joostens (entretien réalisé le 7 septembre 2016).

Jacques, j’aimerais te questionner sur les rapports que tu as vécu avec Paul Joostens dans les années 50. Rappelons que ce dernier était né à Anvers en 1889 et qu’il y est décédé en 1960.

Continuer la lecture de Jacques Lacomblez sur Paul Joostens

Madeline Turban

En surimpression sur la photographie de Tristan Tzara par Man Ray

 

Madeleine Turban est évoquée dans certaines biographies de Duchamp, par exemple le Marcel Duchamp – La Vie à crédit de Bernard Marcadé (Flammarion, 2007). Deux pages en particulier lui sont consacrées dans le « Plan pour écrire une vie de Marcel Duchamp » de Jennifer Gough-Cooper et Jaques Caumont, accompagnement du déroulement de son existence jusqu’au départ des USA le 13 août 1918. Pontus Hulten, directeur du Musée national d’art moderne au Centre Georges Pompidou, l’avait accueilli en 1977 dans un livret richement illustré, Marcel Duchamp (voir p. 88-89 ; portrait de Madeleine Turban p. 92).

Continuer la lecture de Madeline Turban