Simone Debout & André Breton : correspondance

Alors que Gallimard a entrepris l’édition régulière des correspondances croisées d’André Breton, Claire Paulhan publie dans une édition soignée et richement illustrée, à tirage restreint, celle avec Simone Debout. Pour les connaisseurs, Simone Debout reste celle qui redonna à l’oeuvre de Charles Fourier, dans les années 50, tout son prestige

[…]
Leur correspondance se compose de 31 lettres et s’interrompt en 1966 avec la mort de Breton. Le ton est très respectueux mais aussi chaleureux. Il y est beaucoup question de l’édition de textes rares de Fourier mais pas seulement. Dans sa dernière lettre (17 mars 1966), Simone Debout propose même à André Breton un séjour près de chez elle dans les Alpes. Jean-Jacques Pauvert met alors en route la publication de la Théorie des quatre mouvements et des destinées générales, inédit depuis 1841, que Breton ne verra pas.

Presque la moitié du livre Correspondance 1958-1966 est consacrée à « Mémoire – D’André Breton à Charles Fourier : la révolution passionnelle », texte rétrospectif et affûté d’une jeune centenaire, remettant en perspective tous les enjeux politiques de la résurgence de l’oeuvre de Fourier, suivi de « Rétrospections », évoquant sa période de résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, dans la région de Grenoble aux côtés de son futur époux, Ludwig Olezkiewicz.
[…]

Extrait de l’article de Hervé Girardin, à paraître dans Infosurr n° 148.

André Breton & Simone Debout, Correspondance 1958-1966, éd. Claire Paulhan, janvier 2020.